VOUS ÊTES LE “ PRÉSENT DE DIEU ” SOYEZ FÉCONDS

Lettres Vocationnelles, septembre 2019.

 

Une accolade fraternelle pour toutes les communautés qui annoncent aux jeunes l’amour que

Dieu a pour eux et se sentent poussées par l force de l’Évangile de Jésus, à renouveler la passion de continuer à marcher et l’amour du cheminement avec eux.

 

Le chapitre Vde l’Exhortation « Christus Vivit » ouvre un jeu à des nouveaux défis et nous à

approfondir les chemins de jeunesse. Accompagner ce qu’habite le cœur des jeunes, leurs

sentiments et recherches, leurs histoires et leurs rêves nous pousse à « nous « déchausser » avec la certitude de se trouver en « terre sacrée ».

 

La vie des jeunes est marquée par les rêves, par relations, par choix leur permettant travailler à la construction d’un projet de vie. C’est pour ça que je crois que connecter les jeunes avec leurs

rêves plus profonds, son être touche une dimension sacrée.

 

Les rêves nourrissent, alimentent, projettent. Les rêves inspirent, nous gardent sur le chemin,

nous font risquer, même si nous nous trompons, assumant les réussites et es échecs, nécessaires pour fortifier le cœur, pour pouvoir grandir et mûrir.

 

Jésus se laissa inspirer par ses rêves et il s’engagea avec eux, il le vécu. Le rêve de Jésus rend

présent dans l’histoire une nouvelle manière d’entrer en rapport. Proposer aux jeunes entrer dans l’évangile, établir une amitié avec Lui, se connecter à son rêve, constitue le chemin pour trouver le sens plus profond de son existence.

 

Jésus, « terre sacrée du Père » les invite, leur propose, veulent-ils savoir où je vis ? « Venez et

voyez ». Jésus leur demande « Demeurez dans mon amour » Il se met à marcher avec ceux qui

sont tristes, désorientés ... Jésus fait bruler le cœur lorsque sur le chemin il partage avec nous les Écritures et partage pour nous le pain...

 

Celui-ci peut unir tous les jeunes en un seul rêve, un rêve capable d’abriter tout le monde. Ce rêve par lequel apporta la vie sur la croix et que l’Esprit tutoya en feu à la Pentecôte à l’attente de qu’il trouve un espace pour grandir et se développer. Un rêve appelé Jésus, semé par le Père qui va grandir et vivra dans chaque cœur. Un rêve concret qu’est une personne, courant dans nos veines, frémis le cœur et le fait danser.

 

Ce rêve de Jésus incluait d’autres, c’est pour ça qu’il invite et provoque que d’autres se laissent

allumer par leurs `propres rêves. Jésus nous mène à découvrir et vivre des expériences de

fraternité.

 

Le Pape François encourage les jeunes à valoriser et veiller fidèlement l’amitié. Mais il leur

propose aller au-delà du groupe d’amis et bâtir « l’amitié sociale », chercher le bien commun. Et il met en clair que ça ne sera pas tâche facile, mais si nous le faisons pour le bien de tous, nous

pourrons obtenir la magnifique expérience de laisser de côté les différences afin de lutter

ensemble pour quelque chose commune. Si nous réussissons trouver des points de coïncidence parmi bien de dissidences, dans cet effort artisanal, parfois couteux à jeter des ponts, de bâtir une paix qu’elle soit bonne pour tous, celui-ci constitue le miracle de la culture de la rencontre que les jeunes doivent oser vivre avec passion.

 

Il conclue, leur proposant qu’ils soient serviteurs des pauvres, protagonistes de la révolution de la charité et le service, capables de résister les pathologies de l’individualisme de consommation et superficiel. Soient capables d’aller à contrecourant et sachent partager Jésus, communiquent la 

 

foi que lui nous offrit. VOUS ÊTES LE « PRÉSENT DE DIEU » ET IL VOUS VEUT FÉCONDS.

 

Chers frères, je vous invite à remercier pour la vie des jeunes lesquels mobilisés par leurs inquiétudes et recherches, ne se laissent usurper leurs rêves et continuent de ramer au large à ontrecourant engages à la cause du Royaume. Également pour ceux que depuis d’autres espaces de participation bâtissent l’aujourd’hui, assumant initiatives de volontariat, citoyenneté active et solidarité sociale, cherchant une société plus humaine et juste.

 

En fin pour tous ceux que nous partageons avec eux le chemin, que Jésus soit le centre de notre vie et mission. Que nous puissions le trouver incarné chez les jeunes qui restent au marge ou exclus du chemin, en situation de pauvreté et de vulnérabilité. Jésus nous veut là, près d’eux avec les yeux ouverts, cœur sensible et plein de tendresse, engagés dans la lutte pour la justice et la paix, travaillant pour une société inclusive où tout le monde puisse trouver sa place.

 

Salutations fraternelles dans le Cœur de celle qui contempla Jésus grandir en sagesse et grâce devant Dieu et devant les hommes.

 

Ana Luisa Gil

Filiación Cordimariana - Argentina

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Tips on how to Live a Religious Vocation

March 3, 2018

1/1
Please reload

Recent Posts